Créer mon blog M'identifier

Rythmes scolaires... comme une envie que ça décélère !

Le 5 avril 2013, 17:59 dans Famille 0

Alléger les journées des enfants tous les parents s'accordent à dire que c'est une bonne idée.
Changer de rythmes oui, mais pourquoi si vite ?

Impression que la réforme proposée est pleine de bonnes intentions mais avant la mise en place de moyens alors en tant que parent forcément on s'interroge un peu.

Le choix de la demi-journée supplémentaire est laissé à la municipalité, à Paris le mercredi matin dès septembre 2013, je souhaite donc bon courage aux familles recomposées avec des enfants résidents dans d'autres communes qui auront choisi une demi-journée différente.

Cela risque de ne pas être simple pour l'organisation de ces familles à partir de septembre, un détail qui concerne tout de même environ 25% des enfants que l'on multiplie par la mère, le père, la belle-mère, le beau-père. Scénario probable : un google doc sur-surligné en fluo, quelques reproches de parts et d'autres et un accord à l'arraché la veille de la rentrée.

J'envie aussi l'aménagement du planning pour des parents profs qui travaillent sur des municipalités qui ont choisi le mercredi et habitant sur des communes qui ont opté pour le samedi pour leurs enfants, il leur reste le dimanche. Pour le coup pour ce serait un vrai changement de rythme pour une profession dont on rappelle en permanence le nombre de jours de congés dont elle bénéficie à l'année.

Bon, il y en a qui vont se plaindre pour leur maison de campagne, les départs en week-end et les RTT. Un RTT que l'on ne posera plus le vendredi si sa Mairie à choisi Ecole le Samedi, on le gardera pour une journée Enfant Malade.

Alors on se pose la question : pourquoi pas un choix de demi-journée pour la France entière donc pour les 6 664 000 enfants concernés?

Je sens que je ne suis pas la seule à m'interroger, personnellement ce n'est pas le quand qui me pose problème, c'est qui et quoi, qui va s'occuper des enfants et pour quoi faire?

Dans l'école de mon fils le personnel recruté par la mairie, notamment celui de la cantine est un peu particulier, mon fils me dit que les personnes qui sont à table crient sur les enfants tout le temps du repas.

Bon, le 26 décembre il était Dark Vador en Vrai alors je prends les choses avec circonspection et j'interroge la directrice à ce sujet. Elle confirme en m'expliquant que les surveillants de cantine ( qui dans l'école de mon fils ne sont pas les animateurs du goûter ) ont un contrat de travail de quelques heures par jour sont employés et recrutés par la mairie et n'ont pas forcément envie de travailler avec des enfants, mais ils sont là et l'école n'y peut pas grand chose.

Si on transpose cette situation à nos vies d'adultes, c'est imaginer dans nos restaurants d'entreprises qu'une personne en bout de table vous engueule pendant 30 minutes à 45 minutes non-stop et qu'il n'y ait pas d'autres alternatives pour se nourrir le midi.

Si on positive, c'est déjà une activité sportive pratiquée dans le cadre de l'école « hors temps de classe » car les enfants étant malins, les mioches qui ont repérés les 2 ou 3 personnes qui apprécient leur compagnie se livrent à une course folle pour arriver à leurs tables, c'est un peu Fort Boyard à la cantine, mais si tu perds tu ne vas pas passer un bon repas .
Si je re-positive mon fils court vite.

Donc, je croise les doigts pour que le recrutement des animateurs de ce temps « hors classe » soit différent.
A commencer par embaucher des personnes ayant envie de travailler avec des enfants, cela paraît un critère minimum outre les capacités sportives ou artistiques. Idéalement, on rêverait que les activités soient gérées par les instituteurs mais je ne suis pas sûre qu'il soit raisonnable d'attendre d'eux qu'ils deviennent champion d'une discipline sportive, dramaturge, metteur en scène, musicien, le tout avec une super pédagogie adaptée aux enfants de 3 à 10 ans avant septembre 2013.

Et puis faut-il évoquer le petit souci de l'infrastructure, dans notre école de quartier très urbaine et très ancienne, ce sont des classes sur deux étages, un petit préau, une petite cour le tout pour 300 enfants. En se disant qu'avec beaucoup de chance une équipe est en place en septembre dans chaque école de France un affreux doute m'assaille, ils vont pouvoir faire quoi à 300 sortis de leur classe dans un si petit espace ?

Les piapiateries entre parents donnent deux pistes, ce temps sera une garderie, un grand wild dans la cour de récréation au mieux, au pire tous devant la télé, ce qui se passe déjà les jours de pluie où lorsqu'il y a un manque d'effectif de surveillance. Ou on pourra faire sortir ses enfants à 15h30 et si on a le budget, leur offrir des activités sportives ou artistiques, c'est sûr ils passeront des meilleurs journées.

Je pense qu'une réforme des rythmes scolaires est une réforme dont tout le monde a envie.
Les enfants pour être moins fatigués et s'enrichir avec des enseignements différents, les parents parce que tout ce qui peut être proposé à nos enfants différents de nos propres connaissances est un plus. Les enseignants pour le soutien et l'apport égalitaire que cela peut apporter aux enfants, quel que soit le niveau culturel ou financier de la famille. Mais si certains enfants peuvent sortir à 15h30, l'égalité c'est très mal parti.

Cette réforme est tellement importante qu'elle mérite la lenteur, la réflexion, l'accord de tous les intervenants et le budget. Pourquoi ne pas ralentir un peu, vous n'êtes pas tenté par un petit slow Mr le Ministre ?

Pourquoi tu auras une baby-sitter pour le Réveillon du 31 ?

Le 27 décembre 2012, 16:34 dans Famille 0

Parce que pour Noël ton père et moi on a tout bien fait ! On a écrit et posté ta lettre au Pôle Nord, et nous avons veillé à ce que tu trouves presque toute ta liste au pied du sapin.
Ce sapin que tu voulais plus grand que Papa, donc plus d'1,80m, et vu les tarifs pratiqués par les fleuristes dans le quartier, nous sommes allés le chercher dans un centre commercial très décoré et très surpeuplé.

Nous t'avons lu avec le plus grand sérieux la réponse du secrétariat du Père-Noël t'incitant à aller faire des jeux sur le site internet de la Poste et que nous avons fait semblant de trouver cela pertinent comme conseil alors qu'intérieurement je me questionnait sur la personne qui a validé cette lettre comme la réponse officielle de ton héros du moment, mais avec le sourire.

C'est la première fois puisque tu as 4 ans, que tu as participé au dîner de Noël avec nous et toute la famille.Tu t'es donc couché très tard, et nous encore plus et que nous avons assuré le lendemain matin malgré un léger mal de tête et des paupières en plomb. Debout pour le déballage des cadeaux!

Cela fait deux jours que tu te ballades toute la journée avec un costume de Dark Vador et un sabre laser, et que tu trouves ça logique vu que tes doudous préférés sont blancs et que ce sont tes soldats de l'Empire.

Voilà, le grand soir pour toi est passé, donc nous nous réservons ton père et moi l'autre réveillon, le 31.

Pour réunir nos amis et boire du champagne sans regarder l'heure, pour nous embrasser sous le gui et démarrer une nouvelle année en amoureux.
Parce que nous viendrons te chercher dès le lendemain midi, frais et content de te souhaiter une bonne année et heureux d'être ensemble.
Voilà pourquoi nous t'offrons une baby-sitter du 31 décembre.

La rentrée des enfants: préparation des parents

Le 3 septembre 2012, 16:57 dans Famille 1

Demain c'est la rentrée,on en parle depuis quelques jours avec son enfant et là vous avez deux scénarios possibles:
Il est content d'aller à l'école et là c'est facile heureux parents, vous avez à gérer des détails administratifs et à procéder à quelques achats, c'est chronophage et c'est la ruine mais ça on le savait.
Ou votre enfant utilise de doux euphémismes pour dire qu'il ne veux pas y aller...et là c'est plus délicat.

Mon fils est dans cette catégorie, il dit que l'école est un « piège à enfant », pour mémoire il a 4 ans. Depuis une semaine j'ai donc déballé un grand plan de survalorisation de tout ce qu'il va retrouver: les copains, les copines, la cantine, apprendre des tas de choses, un ou une maître(sse)...

A ce sujet, pour son entrée en petite section de maternelle la terre entière, livres éducatifs inclus, lui avait transmis l'idée qu'il aurait une maîtresse. Mon fils a fait une drôle de tête en découvrant Mr. G toute barbe dehors...Il a fini par l'adorer mais de septembre à décembre toutes les personnes que l'on rencontrait posaient la même question: elle est gentille ta maîtresse? Non, c'est un maître!

Donc on enchaîne sur les copains, comment ça Machin il est idiot? Mais non, c'est juste que vous n'avez pas les mêmes centres d'intérêts. On croise Machin au Parc, c'est drôle j'aurais dit « pas sympa » mais pas idiot, en mère responsable je ne commente pas et je croise les doigts pour ne pas le voir dans la même classe.

Et la cantine, la récréation, c'est chouette ça au moins, comment ça c'est trop bruyant, vous êtes trop nombreux et il y a trop de bagarres, c'est pas faux.

Il reste Apprendre et là petit curieux, je marque un point. Mais si tu vas voir cette année ça va être encore plus intéressant!

Pour les enfants comme mon fils qui ne trouvent pas que l'école soit le lieu le plus épanouissant qu'ils connaissent, ne pas baisser les bras. Je me dis qu'il y aura bien une année ou il accrochera enfin. J'espère que celle-ci sera la bonne,et puis ça ne peut pas être pire que l'année dernière dont je vous livre un rapide bilan:
4 rendez-vous avec le maître, autant avec la directrice, 5 rendez-vous avec un pédopsy, 1 pouce cassé.

Alors courage, demain soir on pourra dire: la rentrée, ça c'est fait!

Voir la suite ≫